le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Une rubrique dédiée aux sous-marins Français
Avatar de l’utilisateur
Jacky-Soum
Messages : 2169
Enregistré le : 02 Fév 2010 20:19
Localisation : La GUERCHE sur L'AUBOIS, région centre

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar Jacky-Soum » 19 Mar 2010 10:19

strati02 a écrit :bonsoir,
sur l'avant dernière photos, j'ai l'impression que les bers de torpilles servent de lits :shock: je me trompe ?


Salut STRATI ;)

BIEN VU :Up:
Il, s'agit des berceaux de chargement des torpilles du poste avant qui servent de couchettes aux marins torpilleurs. :geek:

Il est connu que lorsqu'ils partaient en mission, les sous-mariniers Allemand dormaient parfois à même le plancher, car tant qu'ils n'avaient pas tiré les 4 premières torpilles, les berceaux de chargement qu'on distingue sur cette photo étaient occupés...... Par des torpilles de réserve !
Donc, la première cible était, hélas pour elle, la bienvenue pour les marins qui récupéraient à ce moment là, 4 couchettes supplémentaires.

A +
"Où mon chapeau passe, la pluie trépasse !"
"La SOUS-MARINITE aigüe est une maladie virale très contagieuse !"
"Heureux possesseur du LAUBIE ex U766"
"Le poseur de mines RUBIS des FNFL en construction..."

Avatar de l’utilisateur
Jacky-Soum
Messages : 2169
Enregistré le : 02 Fév 2010 20:19
Localisation : La GUERCHE sur L'AUBOIS, région centre

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar Jacky-Soum » 19 Mar 2010 10:31

Patjabix a écrit :
Jacky-Soum a écrit :Salut PAT ;)
C'est vrai qu'il a une silhouette sympa, plus moderne ; il fait penser aux sous-marins Français des années 50 !
Et puis pour le modèle réduit dans cette configuration, quelle simplicité :Up:


Ben c'est moins la simplicité (quoi que... :lol:) que le fait qu'il a une gueule différente, et puis j'suis pas fan des canons ;)


Salut PAT ;)

Je te rassure : je ne suis pas fan moi non plus des canons.
Mais il y a une réalité historique ....... :|

Pour mon modèle, il y a l'armement complet, correspondant au moment précis où le sort de ce sous-marin a basculé :
Les marins Français l'ont trouvé dans cette configuration et ces couleurs,
qui sont restées inchangées juqu'en Juillet 1948.

Et comme je suis un maniaque du détail !!! :siffle:

A +
"Où mon chapeau passe, la pluie trépasse !"
"La SOUS-MARINITE aigüe est une maladie virale très contagieuse !"
"Heureux possesseur du LAUBIE ex U766"
"Le poseur de mines RUBIS des FNFL en construction..."

strati02

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar strati02 » 19 Mar 2010 11:52

les partie immergées étaient donc vertes (si je me souvient bien des couleurs de ton soum) et c'était d'origine allemand ?
marrant, mais bon il y a bien eu un "yellow submarine" :lol:

Avatar de l’utilisateur
Jacky-Soum
Messages : 2169
Enregistré le : 02 Fév 2010 20:19
Localisation : La GUERCHE sur L'AUBOIS, région centre

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar Jacky-Soum » 19 Mar 2010 12:25

strati02 a écrit :les partie immergées étaient donc vertes (si je me souvient bien des couleurs de ton soum) et c'était d'origine allemand ?
marrant, mais bon il y a bien eu un "yellow submarine" :lol:


Affirmatif Matelot :lol:
On retrouve d'ailleur cette teinte verte sur d'autre bâtiments Allemand de cette époque et même plus récents. :geek:
"Où mon chapeau passe, la pluie trépasse !"
"La SOUS-MARINITE aigüe est une maladie virale très contagieuse !"
"Heureux possesseur du LAUBIE ex U766"
"Le poseur de mines RUBIS des FNFL en construction..."

Avatar de l’utilisateur
Jacky-Soum
Messages : 2169
Enregistré le : 02 Fév 2010 20:19
Localisation : La GUERCHE sur L'AUBOIS, région centre

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar Jacky-Soum » 19 Mar 2010 15:29

Voici la dernière partie de l'histoire du LAUBIE.

Jusqu'à la fin des années 60, les sous-marins Français n'avaient aucun moyen fiable de contrôler l'atmosphère ambiant et donc de détecter deux gaz lourds redoutables : le Monoxyde de Carbone (C.O.) et le Dioxyde de Carbone (C.O.2)
Ce rôle était dévolu à des chiens dont la petite taille les exposait au danger. Les sous-marinier avaient constamment un œil sur eux et détectaient rapidement leur changement de comportement ; ils déversaient alors sur le sol de la chaux sodée ou bien faisait faire surface au submersible pour renouveler l’air.
Ces chiens étaient de vraies mascottes et avaient l’affection de tout l’équipage ; il y a eu bien des histoires avec eux, parfois amusantes, parfois tragiques mais toujours émouvantes.
En suivant ce lien, vous lirez un très bel article sur ce sujet :

http://www.sectionrubis.fr/spip.php?article118

Le LAUBIE ne faisait pas exception et a eu à bord pendant plusieurs années un adorable Cocker, facétieux et excellent nageur dont le sport favori était de repêcher les bouteilles que l’équipage jetait à la mer !
FOLK, jeune chiot sur le pont AVANT du LAUBIE en novembre 1957.
Image

FOLK, 'l'ARISTO CHIEN', sur le pont ARRIÈRE du LAUBIE, en 1960.
Image

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 2 Mai 1960, le LAUBIE fait preuve une seconde fois de malchance, mais aussi de robustesse :
IL EST ABORDE par le Paquebot VILLE de MARSEILLE au large d’ALGER.


L’accident survient à 15h40 alors qu’il navigue à l’immersion périscopique à la vitesse de 2,3 nœuds ; le Ville de Marseille fait route à 21 nœuds sur le travers tribord avant du LAUBIE avec un azimut de 60 degrés.
La collision, inévitable, se produit heureusement sur l’arrière du sous-marin qui fait surface immédiatement après le choc. L’équipage constate alors les avaries suivantes :
-barres de plongée coincées.
-ballast d’assiette arrière déchiré.
-tube lance torpille cassé, porte extérieure arrachée, provoquant une légère voie d’eau.
-et, surtout, la disparition totale des gouvernails avec environ 5mètres de coque !!!

Le LAUBIE, pris en remorque, rentre à ALGER le soir même ; il est alors victime, pendant la nuit, d’une entrée d’eau au poste arrière suite à une avarie d’un accessoire de manœuvre du T.L.T. : les deux moteurs électrique de propulsion se trouve noyés au tiers de leur hauteur !!!
Les réparations nécessaires n’étant pas réalisables sur place, le bâtiment est sommairement mis en état de remorquage, en particulier par obturation du T.L.T. à l’aide d’un bouchon de ciment, puis il est ramené à TOULON.
La principale difficulté pour la D.C.A.N. étant d’obtenir les plans de détail, il est fait appel à l’arsenal de LORIENT. Après réfection de la coque, par souci d’économie et de délais, le tube lance torpille n’est pas remplacé et définitivement condamné.

Le LAUBIE au bassin à ALGER le 6 Mai 1960.
Image

Le paquebot VILLE de MARSEILLE, premier bâtiment de ce type équipé de quilles anti-roulis.
De nombreux soldats Français ont traversé la MÉDITERRANÉE à son bord pendant la guerre d'ALGÈRIE.
Image

A la suite de cet accident, le sous-marin effectue une pesée statique suivie d'une plongée d'essai à 120 mètres le 14 Novembre 1960 avant de reprendre le service actif.

Scène de réconfort au mess des officiers après l'abordage du VILLE de MARSEILLE.
Image

Le dernier carénage du LAUBIE se déroule à TOULON du 1er Mai au 1er septembre 1961, et il reprend la mer pour seulement 21 jours!
Car le coup de grâce survient le 22 Septembre 1961 à 5 miles de TOULON.
Christian LECALARD, adhérent de la section RUBIS de l'AGASM, était à cette époque Matelot Torpilleur sur le sous-marin ESPADON en cause dans l'accident, et se souvient parfaitement des évènements.

Je vous invite donc à le lire sur le site dont voici le lien : http://www.sous-mama.org/laubie-et-espa ... g-294.html
Je n’ai trouvé aucune photo du LAUBIE accidenté ; si quelqu’un quelque part en a, je suis preneur !

Par contre, il en existe plusieurs de l’ESPADON qui était tous neuf à ce moment là, puisque lancé en Avril 1960 !
En voici une qui témoigne de la violence du choc : l’avant avec son dôme si caractéristique de cette série de submersible, a totalement disparut ! Et sur les six tubes lance torpilles, DEUX ont leur porte extérieure arrachée !!
Image

L’ESPADON est donc réparé et modernisé à plusieurs reprises avec en 1970 le remplacement de ses 2 moteurs diesel par trois groupes électrogènes PIELSTICK ;
Après 2561 jours en mer dont 33796 heures en plongée, il effectue une dernière sortie avec 15 de ses 16 PACHATS le 11 Septembre 1985 ; il est retiré du service puis condamné le 13 décembre 1985 et devient la coque Q640.
Il est bientôt racheté un franc symbolique par la ville de SAINT-NAZAIRE, berceau de bien des bateaux, qui veut en faire un musée à flot.

C'est ainsi que le 23 Août 1986, remorqué depuis LORIENT, il arrive à SAINT-NAZAIRE.
Image
Installé dans le sas protégé de la base sous-marine, il est visitable depuis Juin 1987.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quand au LAUBIE, cette fois, les dégâts trop importants mettent en jeux la sécurité du sous-marin.
La décision est prise de ne pas le réparer et c’est ainsi qu’après 15 années de ‘bons et loyaux’ services au cours desquelles il a montré sa robustesse, il est désarmé et devient la coque Q335.

--------------------------------------Il est ferraillé à partir du 11 Mars 1963.-------------------------------------------------------

Très belle photo du kiosque du LAUBIE prise en 1960. Au premier plan le TRÈFLE 'PORTE BONHEUR'
Image

L'insigne du LAUBIE que bien des marins ont eu l'honneur de porter.
Image

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Voila, c'est fini !

Amis lecteurs, j'espère que cet historique vous a plu ; vous en savez désormais autant que moi sur ce sous-marin méconnu, avec un aperçu de l’histoire de LA ROCHELLE, ville appréciée de tous ceux qui l’ont vu au moins une fois ….

Ah si ! Il reste l'anecdote promise en début de sujet ! :D
Elle est accessible en page 7, ou en suivant ce lien :
viewtopic.php?f=31&t=363&start=60#p5006

Pour finir, voici la liste des livres qui m’ont permis de réaliser ce document......

-‘Les Sous-Marins FRANÇAIS’
de Jean MOULIN
aux éditions ‘MARINES éditions’ -2007-

-‘Les U-Boote en images’
de Yves BUFFETAUT
aux éditions ‘MARINES éditions’ -2007-

-‘Les ports de guerre Français 1939-1945 en images’
de Jean MOULIN
aux éditions ‘MARINES éditions’ -2007-

-‘U-BOOT VII C’
de Jacques ALALUQUETAS
aux éditions ‘GRANCHER’ -2004-

-‘M.R.B.’ n° 216 de Novembre/Décembre 1980
article de Thierry HONDEMARCK intitulé :
‘Les sous-marins ‘Millé’ et ‘Laubie’ ex U471 et U766’

-‘ACCIDENTS des SOUS-MARINS Français 1945-1983’
de Georges KEVORKIAN
aux éditions ‘MARINES éditions’ -2006-

Sans oublier les deux livres déjà cités plus haut :

-‘CHARENTE-MARITIME VENDEE 1939-1945’
de Eric BROTHE, Alain CHAZETTE et Fabien REBERAC
aux éditions ‘ Patrimoines Médias ’ -1997-

-‘MEYER et SCHIRLITZ, les Meilleurs Ennemis’
de Robert KALBACH et Olivier LEBLEU
aux éditions ‘Geste éditions / témoignage’ -2005-


Et la liste des sites Internet !

http://francois.delboca.free.fr : L’histoire très complète du port de La Rochelle-Pallice.

http://www.u-boote.fr/index.htm : Infos sur les bases sous-marines et un lien avec le Laubie.

http://www.sectionrubis.fr/pip.php : Site de l’A.G.A.S.M.

http://www.sous-mama.org : Les sous-mariniers de Flandres Artois.

Et aussi :

http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/

http://zone.sousmarins.free.fr/_cadre3%20sous-marin.htm

http://mapage.noos.fr/sub-scope/cadre1.htm

ET, BIEN SUR, LE LIEN VERS L'ALBUM DE TOUTES CES BELLES PHOTOS !

https://goo.gl/photos/yztJuzcWGqaj2u3a9

--------------------------------------------------------------FIN-----------------------------------------------------------------------------
Modifié en dernier par Jacky-Soum le 16 Mai 2017 12:04, modifié 13 fois.
"Où mon chapeau passe, la pluie trépasse !"
"La SOUS-MARINITE aigüe est une maladie virale très contagieuse !"
"Heureux possesseur du LAUBIE ex U766"
"Le poseur de mines RUBIS des FNFL en construction..."

Avatar de l’utilisateur
Laurent Verdier
Messages : 1199
Enregistré le : 08 Jan 2010 10:32

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar Laurent Verdier » 19 Mar 2010 15:42

Je rebondis sur ton sujet, car le chien sur les photos est sur le pont du Laubie ?
Si oui c'est interessant de constaté qu'il est en bois (si c'est confirmé par la localisation du chien) car il y avait eu une discussion avec Arethuse sur la
nature du pont des type VII.
Cela tombe bien d'ailleurs puisqu'il refait le pont de son type VII en ce moment !
Laurent Verdier

Image

strati02

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar strati02 » 19 Mar 2010 15:51

oui avant de lire le post de solo, j'ai été aussi surpris de voir que le pont était en bois.

Avatar de l’utilisateur
Jacky-Soum
Messages : 2169
Enregistré le : 02 Fév 2010 20:19
Localisation : La GUERCHE sur L'AUBOIS, région centre

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar Jacky-Soum » 19 Mar 2010 18:58

Solo a écrit :Je rebondis sur ton sujet, car le chien sur les photos est sur le pont du Laubie ?
Si oui c'est interessant de constaté qu'il est en bois (si c'est confirmé par la localisation du chien) car il y avait eu une discussion avec Arethuse sur la
nature du pont des type VII.
Cela tombe bien d'ailleurs puisqu'il refait le pont de son type VII en ce moment !


Salut SOLO et STRATI ;)

OUI, FOLK est bien photographié sur le pont du LAUBIE. :Up:
Si vous relisez le début de l'historique, vous RELIREZ que le pont de l'U766 a été recouvert de bois APRES sa période d'entraînement. Ce plancher a été conservé par la marine Française jusqu'à la fin du LAUBIE. Il y a d’ailleurs d’autres photos où on le voit.
TOUT LES U-BOOTES N'AVAIENT PAS OBLIGATOIREMENT LE PONT EN BOIS !!!!

Les derniers type VII et type IX, A MA CONNAISSANCE, sont sortis des chantiers équipés de ce revêtement, c'est-à-dire en 1944 et début 1945.

Avant, il semble que certains soient sortis des chantiers avec le plancher bois, MAIS CE N’ETAIT PAS LA REGLE !!
Le VII-C standard avait le pont métallique standard.

Quand à l'utilité de ce plancher, j'ai eu plusieurs infos complémentaires mais pas vérifiées; les raisons seraient les suivantes :
- Entretien du bois plus facile que l'acier qui rouille vite.
- Plus confortable pour les sous-marinier des bâtiments opérant dans les mers du sud : on ne se brulle pas les pieds sur du bois, alors que sur l'acier surchauffé par le soleil ... :o
- Enfin 3éme raison invoquée : la résistance du bois aux ondes de choc des grenades sous-marine ; celui-ci absorbait une partie de ces ondes et protégait le sous-marin . Efficacité restant à prouver !! :(

Et pour répondre à SOLO, je rajoute une quatrième raison plausible : LE MANQUE D'ACIER à la fin de la guerre !

Donc, pour ARETHUSE, je n'ai pas de réponse toute faite ; Désolé ! :(
S'il connait la date de construction et son théatre d'opérations, peut être que par déductions ??? :?:

A +
Modifié en dernier par Jacky-Soum le 19 Mar 2010 20:06, modifié 1 fois.
"Où mon chapeau passe, la pluie trépasse !"
"La SOUS-MARINITE aigüe est une maladie virale très contagieuse !"
"Heureux possesseur du LAUBIE ex U766"
"Le poseur de mines RUBIS des FNFL en construction..."

Avatar de l’utilisateur
Laurent Verdier
Messages : 1199
Enregistré le : 08 Jan 2010 10:32

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar Laurent Verdier » 19 Mar 2010 20:01

Pour compléter, le manque de matière première peut être une option valable si la modification est intervenue en 44/45 ;)
Laurent Verdier

Image

Avatar de l’utilisateur
Jacky-Soum
Messages : 2169
Enregistré le : 02 Fév 2010 20:19
Localisation : La GUERCHE sur L'AUBOIS, région centre

Re: le LAUBIE, ex U766 : son histoire.

Messagepar Jacky-Soum » 19 Mar 2010 20:05

Solo a écrit :Pour compléter, le manque de matière première peut être une option valable si la modification est intervenue en 44/45 ;)


TOUT A FAIT PLAUSIBLE :Up:

Cette raison ne m'avait encore jamais été soumise... :roll:
Je vais donc la rajouter dans la liste !!! ;)
"Où mon chapeau passe, la pluie trépasse !"
"La SOUS-MARINITE aigüe est une maladie virale très contagieuse !"
"Heureux possesseur du LAUBIE ex U766"
"Le poseur de mines RUBIS des FNFL en construction..."


Retourner vers « Sous-marins Français »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron