Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

L’espace pour parler de tout ce qui concerne la propulsion de nos modèles
philippeg
Messages : 1143
Enregistré le : 25 Jan 2010 10:02
Localisation : paris

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar philippeg » 05 Mai 2010 09:16

Bonjour coaxial ,

j'ai lu sur un autre forum , que les brushless consomment beaucoup à faible régime : en fait il faut les faire fonctionner en tout ou rien , sinon le contrôleur chauffe , comme il n'y a pas de vitesse , pas de circulation d'eau pour le refroidir ! à verifier ( sinon il faut surdimentionner l'ampérage du contrôleur )
bon courage philippe

Avatar de l’utilisateur
coaxial
Messages : 3656
Enregistré le : 23 Jan 2010 19:35
Localisation : saint orens 31
Contact :

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar coaxial » 05 Mai 2010 09:34

Bonjour philippeg

exact j'ai aussi lu ça

et je me suis posé la question suivante : pour un moteur donné un controleur est conseillé , 40Amp par exemple :

est-ce que prendre un contrôleur 60A ou 80A permettrs d'avoir une meilleure souplesse lors du démarrage justement ce que nous recherchons , pour entre autre chose une même tension d'alimentation par exemple 14.4 volts environ . ???

Je pense qu'il faudrait pouvoir faire des essais avec un même moteur aprés avoir déterminé LE moteur le mieux adapté .
Moins je réfléchis plus fort et plus j'agis moins vite
Les bons crus font les bonnes cuites => Pierre Dac .
.... la simplicité est-ce bien la plus simple solution ..........?
La femme est l'avenir de l'homme .

Avatar de l’utilisateur
Patjabix
Modérateur
Messages : 4955
Enregistré le : 06 Jan 2010 00:13
Localisation : Chanas (Isère)

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar Patjabix » 05 Mai 2010 11:16

Salut,

Pour la consommation à bas régime d'un brushless, c'est faut: il consomme peu et même moins qu'un moteur a balai équivalent. Mes essais au banc pour le moteur de mon "Abe" face à un Speed 900 BB Torque le prouvent (http://www.miniflotte.net/divers/DPR/Mesures_avec_DPR_02.htm). aucun problème de chauffe sur le "Abe"

Sur un racer, il faut effectivement éviter de faire tourner la propulsion a mi-régime car la consommation est déjà élevée, le contrôleur fait un gros boulot de contrôle (et son électronique chauffe) et il est donc préconisé de garder le régime "a fond" car alors la contrôleur travaille moins et donc chauffe moins. Je pratique cela sur mon racer, mais je n'ai jamais essayé d'en savoir plus ni de vérifier en faisant tourner à régime moyen mon racer pendant longtemps (j'aime que ça boost :mrgreen: ) et j'ai pas envi de cramer un contrôleur pour tester :mrgreen:
A+
Pat, membre de la guilde des racleurs de fond
Image Image

Bap2703
Messages : 117
Enregistré le : 05 Avr 2010 23:31

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar Bap2703 » 05 Mai 2010 11:32

Je confirme pour les brushless qui ne consomment pas plus parce qu'ils tournent lentement. Testé au banc pour un moteur d'avion solaire qui devait donc consommer le moins possible, et comme par magie c'était bien en tournant lentement avec le moins de couple possible, dingue ^^. Par contre le rendement n'est pas forcement meilleur à basse vitesse.



Je vois pas en quoi un contrôleur sur dimensionné, toutes choses égales par ailleurs, donnerait un démarrage plus "souple".
D'ailleurs par "souple" tu entend quoi exactement ? J'imagine qu'il s'agit d'augmenter progressivement la vitesse de rotation pour atteindre la valeur de consigne. Dans ce cas ca ne peut être fait que si l'électronique du contrôleur intègre un paramétrage de cette fonction.

Un contrôleur brushless envoie un courant alternatif dans le moteur. La fréquence du courant est asservie sur la vitesse de rotation du moteur. Donc l'accélération est déjà contrôlée, il faut juste que le contrôleur permette de la régler.

Sinon de l'exponentielle sur la radio peut aider, suffit de pas utiliser le manche des gaz en tout ou rien :mrgreen:



Au passage je me demande s'il est possible d'obtenir la marche arrière sur un contrôleur qui ne la propose pas en échangeant "à chaud" deux phases du moteur. Je n'ai aucune idée de si ca perturberait le contrôleur ou pas d'échanger deux phases alors qu'il est allumé. Bien sûr il faudrait remettre le manche des gaz au neutre avant, y a des limites dans le bourrinisme :D

Avatar de l’utilisateur
billoup
Messages : 374
Enregistré le : 27 Jan 2010 18:24

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar billoup » 05 Mai 2010 11:43

Bonjour.
Il faut distinguer courant continu et courant constant. L'un va toujours dans le même sens l'autre a en plus toujours la même valeur en intensité.
Il n'y a pas de courant alternatif dans nos brushless mais des créneaux sur trois fils en courant continu réparties sur 120°
Merci.

Avatar de l’utilisateur
billoup
Messages : 374
Enregistré le : 27 Jan 2010 18:24

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar billoup » 05 Mai 2010 13:10

Bonjour.
Si ça peut nous aider; voici un diagramme de Contrôleur brushless pour R/c d''Elector
http://cjoint.com/?ffngx1D61O

Il doit avoir un droit de copie, mais Elector me pardonnera pour la publicité que je lui fais.
Merci.

philippeg
Messages : 1143
Enregistré le : 25 Jan 2010 10:02
Localisation : paris

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar philippeg » 05 Mai 2010 13:14

Bonjour Patjabix ,
tu as resumé exactement ce que j'avais lu !! autant pour moi
j'attends la suite de vos conclusions , je pense appliquer pour le prochain soum !
bonne journée philippe

Avatar de l’utilisateur
coaxial
Messages : 3656
Enregistré le : 23 Jan 2010 19:35
Localisation : saint orens 31
Contact :

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar coaxial » 05 Mai 2010 13:20

Bap2703 a écrit : Je confirme pour les brushless qui ne consomment pas plus parce qu'ils tournent lentement. Testé au banc pour un moteur d'avion solaire qui devait donc consommer le moins possible, et comme par magie c'était bien en tournant lentement avec le moins de couple possible, dingue ^^. Par contre le rendement n'est pas forcement meilleur à basse vitesse.



Je vois pas en quoi un contrôleur sur dimensionné, toutes choses égales par ailleurs, donnerait un démarrage plus "souple".
D'ailleurs par "souple" tu entend quoi exactement ? J'imagine qu'il s'agit d'augmenter progressivement la vitesse de rotation pour atteindre la valeur de consigne. Dans ce cas ca ne peut être fait que si l'électronique du contrôleur intègre un paramétrage de cette fonction.

Un contrôleur brushless envoie un courant alternatif dans le moteur. La fréquence du courant est asservie sur la vitesse de rotation du moteur. Donc l'accélération est déjà contrôlée, il faut juste que le contrôleur permette de la régler.

Bonjour bap2703

tu m'intéresse

Donc pas besoin d'un plus gros contrôleur , même pour utilisation a régime intermédiaire voire faible , car ce serait justement dans cette situation que les contrôleur chaufferaient le plus .

Bap2703 a écrit :Sinon de l'exponentielle sur la radio peut aider, suffit de pas utiliser le manche des gaz en tout ou rien :mrgreen:

En effet il faut voir la progressivité des potensiomètre , peut-être est-il possible de les remplacer par des modèles avec un pas plus fin .


Bap2703 a écrit :Au passage je me demande s'il est possible d'obtenir la marche arrière sur un contrôleur qui ne la propose pas en échangeant "à chaud" deux phases du moteur. Je n'ai aucune idée de si ca perturberait le contrôleur ou pas d'échanger deux phases alors qu'il est allumé. Bien sûr il faudrait remettre le manche des gaz au neutre avant, y a des limites dans le bourrinisme :D



Pour ce qui est de switcher à chaud 2 fils moteurs pour inverser , je crois que les contrôleur ce mettraient en sécurité , il me semble . Mais je suis pas sur .
En fesant une pose au neutre , il faut prévoir un circuit d'inversion en plus , en terme de réactivité en cour de navigation ça risque de ne pas être trés pratique .
La aussi il faudrait faire des tests .
Moins je réfléchis plus fort et plus j'agis moins vite
Les bons crus font les bonnes cuites => Pierre Dac .
.... la simplicité est-ce bien la plus simple solution ..........?
La femme est l'avenir de l'homme .

Avatar de l’utilisateur
billoup
Messages : 374
Enregistré le : 27 Jan 2010 18:24

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar billoup » 05 Mai 2010 18:17

Bonjour.
Il 'y a pas de courant alternatif ni au brushless ni au contrôleur. Pour inverser le sens de rotation on échange deux phases, ce qui peut se faire de trois façons: manuellement en permutant deux fils, électomécaniquement en faisant la même chose avec un relai et le mieux avec le contrôleur lui même si cette fonction a été intégrée au contrôleur.
Je préfère un contrôleur surdimensionné : il chauffe moins, peut être utiliser avec d'autres moteurs. Je l'utilise en contrôleur universel, l'intensité étant limité par l'impédance du brushless. Cela ne permet plus le blocage du moteur sans casse.
J'avais un bon oscillo acheté en 80. Le temps l'a dégradé et n'ai pas réussi à trouver un réparateur. Je vais réessayer: cela donnerait réponse à pas mal de mes inérogations.
Merci.

Bap2703
Messages : 117
Enregistré le : 05 Avr 2010 23:31

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar Bap2703 » 05 Mai 2010 18:34

billoup a écrit :Bonjour.
Il 'y a pas de courant alternatif ni au brushless ni au contrôleur.


C'est ptetre juste une question de définition. Pour moi du PWM qui reproduit une sinusoide c'est de l'alternatif, bien qu'en pratique il n'y ait que deux valeurs de tension. Enfin c'est ce que je suppose, je n'ai jamais fait cette mesure.


Retourner vers « La propulsion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités