Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

L’espace pour parler de tout ce qui concerne la propulsion de nos modèles
Avatar de l’utilisateur
Akula
Messages : 522
Enregistré le : 08 Jan 2010 19:09

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar Akula » 27 Fév 2011 18:48

Patrice, tout à fait d'accord avec toi, et il est vrai que les contrôleurs ont une intensité en pic prévu pour les grosses accélération en régime par ex.


Vu sur un autre forum au sujet des Lipos qui gonflent (leur utilisateur):

Lorsqu'un accu lipo gonfle, hormis surcharge mais la ça pète, c'est uniquement dû à un défaut de fabrication : l'atmosphère était polluée par des particules et elles réagissent avec les éléments chimiques de la batterie pour former un gaz.
Ça apparait plus ou moins rapidement, mais ça apparaitra si ça le doit.


Bon faut que je remette le nez dans mon cata, parce qu'à force de blablater Lipo, Brushless etc... ça démange ! :twisted:
@+

François

******************************************************************************
Message entièrement composé d'électrons recyclés

Avatar de l’utilisateur
Cassiope34
Messages : 353
Enregistré le : 15 Avr 2010 14:42
Localisation : Montpellier

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar Cassiope34 » 27 Fév 2011 19:41

+1 avec Patrice. Mais tout ceci reste conditionné par l'utilisation qu'on en fait ! :lol: je viens de dire une grosse conn....ie lapalissadique mais ça reste vrai quand même :lol: :lol: :gne:

Ah ben ça c'est du positif Akula !! SUPER ! on va profiter d'encore plus de bon retour d'expériences :Up:

Quand j'ai lu "DPR" , j'en connais un qui, s'il l'a lu aussi, va être je l'espère bien, dans ses petits souliers :twisted: :twisted: :lol: , depuis le temps qu'avec mini-Rackham ils doivent faire des essais comparatifs avec mon DPR, entre propulsions traditionnelles et Brushless/LiPo :dodo: :dodo: :dodo: :siffle:
D'ailleurs Pat tu le leur as aussi demandé je crois bien au sujet du Roxxy de Milou ! et ça devrait intéresser BEAUCOUP de monde je crois bien... :Up:

Juste une ch'tite pression (pas :trinque: hein ;) ) ça peut pas faire de mal hein mon Dédé, pendant tes vacances... :labas:


@+
Modifié en dernier par Cassiope34 le 27 Fév 2011 20:41, modifié 1 fois.
Devise Shadocks :
"Mieux vaut mobiliser son intelligence pour des conneries, que mobiliser sa connerie pour des choses intelligentes"

Avatar de l’utilisateur
Patjabix
Modérateur
Messages : 4950
Enregistré le : 06 Jan 2010 00:13
Localisation : Chanas (Isère)

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar Patjabix » 27 Fév 2011 20:38

Oui je leur ai demandé, mais je ne leur jette pas la pierre, j'ai moi aussi des tonnes de tests en retard :frust:

Akula >> pour le "gonflage" ça me rassure un peu (seulement un petit peu...) ça signifierait que ce n'est pas mon utilisation. Je me disais que je n'avais pas fait grand chose de "bizarre" avec ces accus :?
Mais ça fou les boules quand même :twisted:
A+
Pat, membre de la guilde des racleurs de fond
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Cassiope34
Messages : 353
Enregistré le : 15 Avr 2010 14:42
Localisation : Montpellier

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar Cassiope34 » 27 Fév 2011 21:10

non non ne jette pas pierre il a l'air bien sympa... :lol: :lol: :labas: :boulet:
Devise Shadocks :
"Mieux vaut mobiliser son intelligence pour des conneries, que mobiliser sa connerie pour des choses intelligentes"

Avatar de l’utilisateur
billoup
Messages : 374
Enregistré le : 27 Jan 2010 18:24

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar billoup » 28 Fév 2011 12:35

Bonjour.
Les nouveaux contrôleurs brushless ont parfois une limitation et un arrêt en ampérage ou en température. La limitation en ampères des contrôleurs ne m'est pas entièrement utile car je l'utilise en alimentation de brushless surdimensionnée en ampérage. La limitation en courant est obtenue par l'impédance du brushless en rotation, La tension de fonctionnement, par contre est choisie par un accord du brushless au contrôleur, un peu comme un moteur monté sur le secteur, sauf que l'on travaille en courant continu, (non constant). Un arrêt mécanique du brushless, provoque son échauffement, puis fonte des soudures du bobinage, le brushless est détruit et se met souvent en court circuit. Pour y remédier, je mets à la sortie de l'accu en protection générale un fusible de faible valeur de 10 à 20 ampères. Nos sous-marins sont rarement des racers. Il s'agit d'un sous-marin à plongée dynamique. Dans le cas d'un sous-marin à plongée statique, j'utiliserais un ballast dynamique genre Lecma, a vidage automatique, qui permet au sous-marin de faire surface quelque soit la panne, sauf fuite.
N'utilisant pas pour la marche arrière l'inversion du sens de rotation, je peux utiliser les contrôleurs avions ou voitures, plus variés et moins chers, Je mets une hélice de refroidissement sur le brushless, qui tourne assez vite pour la turbine de l'hydrojet, l'atmosphère intérieure des maquettes de sous-marin est fraîche. Le contrôleur bénéficie d'un ventilateur plus petit et tournant moins vite d'origine pour des débits en ampères plus importants. L'accu lipo avec charge équilibrée a ballancer est à l'avant, accessible et démontable par une baïonnette.
Ce n'est qu'une réalisation ou une approche personnelle.
Merci.

Avatar de l’utilisateur
billoup
Messages : 374
Enregistré le : 27 Jan 2010 18:24

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar billoup » 14 Avr 2014 22:26

Bonsoir.
La conversion avec un bon rendement du courant continu en triphasé alternatif et vis versa est utilisée dans les nouvelles voitures électriques. Sa fréquence permet de régler la vitesse du moteur jusqu'à son maxi. Son hachage permet de régler le couple, surtout au démarrage. Si ces techniques sont un jour utilisées en modélisme, il faudra créer une autre rubrique.
Une pile à combustible va certainement être utilisée un jour par des modélistes passionnés d'Outre Rhin, leur 206 a tellement de succès.
A suivre,
Merci.
P. S. Voici une réponse qui m'a été faite sur Futura-Science.
http://forums.futura-sciences.com/elect ... ost4820308
Il y a bien une transformation du courant continu d'environ 400 Volts des batteries au lithium en courant triphasé alternatif, en final, sinusoïdal qui échauffe moins le moteur électrique sans balai. C'est une sérieuse évolution.

Avatar de l’utilisateur
billoup
Messages : 374
Enregistré le : 27 Jan 2010 18:24

Re: Les moteurs Brushless, qu'en est-il réellement ???

Messagepar billoup » 01 Sep 2015 08:47

Bonjour
Renault a lancé la fabrication de ses moteurs pour voiture électrique.
Ces moteurs ont une analogie avec les alternateurs. Il ont un rotor a induction réglable.
Ils ont deux bagues pour amener le courant continu au rotor. L'inconvénient est qu'il faut du courant en plus pour cette induction.
L'avantage est qu'on n'a plus besoin d'aimants en matériaux rares et chers.
Le pilotage du moteur doit être plus fin et l'induction plus puissante et plus durable.
Cela va peut être venir pour nous.
Je n'aurais plus le droit de parler de moteur brushless ou sans balai.
Merci.


Retourner vers « La propulsion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité